Les filles de la mafia

>

La telenovela les filles de la mafia raconte l’histoire de cinq femmes qui,  finissent par s’impliquer dans le monde de la mafia

colombienne. Dans la rue, il n’y a personne qui ne sache la place qu’elles occupent dans la société. Beaucoup de femmes les regardent avec envie, presque tous les hommes avec une grande attraction.

Elles se font remarquer, et il est impossible de ne pas leur prêter attention. Elles sont uniques, belles, voluptueuses. Elles passent régulièrement par la salle d’opération et la chirurgie esthique qu’elles parviennent à conquérir un mafieux, elles commencent une carrière contre le temps pour se maintenir splendides.

Parce que le conquérir est une tâche facile, mais réussir à se faire épouser ou devenir sa maîtresse, est tout un processus que très peu d’entre elles réalisent. Une fois l’objectif atteint, elles s’embellissent avec un maquillage qui leur confère un éclat exceptionnel ; à la limite du ridicule.

Des femmes de 20 ans qui ressemblent à celles de 30 ans. Mais elles doivent le faire. Elles sont les femmes des durs, les patronnes. Pour ces femmes de 20 ans, se charger des employés de service, du chauffeur et des gardes du corps qu’elles ont à leur disposition est chose facile. Faire une liste de vêtements à leurs maris l’est également.

S’occuper des invités n’est point un problème. Elles sont capables de faire n’importe quoi pour maintenir leur vie de palace. Mais au fond, être la femme d’un mafieux n’est pas aussi facile qu’elles se l’imaginaient. Ces hommes mènent une vie trouble qui finit par les affecter. Cette vie, c’est l’histoire de Lucrecia, l’épouse de Braulio Bermudez, un puissant narcotrafiquant. Elle est une femme ambitieuse, qui défend ce qu’elle a, et pour cela, elle accepte, tolère tout ce qui vient de son mari. Braulio en a assez de son épouse et de son foyer.

Ce qu’il veut, c’est avoir des aventures avec des femmes bien plus jeunes que lui-même : les collégiennes. Dans sa quête apparaitront Renata, Olivia, Brenda, Violeta et Pamela, cinq filles qui par leur jeunesse et faute d’opportunités finissent par se faire prendre dans les filets de Braulio et des hommes qui travaillent pour lui.

Elles sont fortes, mais vulnérables. Elles sont fières d’être ce qu’elles sont parce qu’elles se sentent uniques. Il n’y a personne dans la ville qui vive une vie pareille à la leur. Et cela les remplit de joie et de satisfaction.

Mais au fond d’elles mêmes, est-ce vraiment la vie à laquelle elles aspiraient ??? Sont-elles sincèrement heureuses ???

Entre action et émotions, les filles de la mafia vous feront partager tout à tour, leurs peines, leurs joies,… leurs vies.

Partagez cet article

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
2 comments on “Les filles de la mafia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>